Suivez nous sur :

Acheter une poussette

C’est une étape incontournable de la maternité qu’il faut pouvoir anticiper tant en termes de budget que de planning. La poussette est un accessoire rapidement indispensable qui réclame un choix réfléchi afin de pouvoir promener, accueillir et déplacer l’enfant pendant deux à trois années. Comment choisir une poussette ? Les critères de choix d’une poussette pour le confort de l’enfant et celui des parents. Quand faut-il acheter la poussette ?

Un carrosse pour bébé

Le choix de la poussette se fait en fonction des positions qu’elle permet à l’enfant depuis les premières semaines jusqu’à ce qu’il soit autonome en marche.

Pour un nouveau-né, la position la plus conseillée dans la poussette est semi-allongé. Celle dans laquelle le nourrisson a la colonne vertébrale soutenue et les membres détendus. Si la position couchée est possible, notamment durant le sommeil, l’horizontalité complète pendant les déplacements risque de favoriser les reflux gastro-œsophagiens. Les positions semi-assise et assise sont déconseillées en raison des risques de tassement de la colonne vertébrale que des chocs et secousses peuvent encore amplifier.

Si, jadis, on privilégiait le landau dans lequel le bébé est entièrement allongé (mais qu’il fallait remiser assez vite), la nacelle, surtout lorsqu’elle est inclinable permet de positionner le bébé allongé ou semi-allongé. Le cosy, un peu trop rigide pour tous les jours est souvent déconseillé pour les enfants de moins de 6 mois, sauf pour la voiture où la rigidité et la protection qu’il procure sont des atouts (à condition de mettre l’enfant dos à la route).

C’est à partir d’un an seulement que l’utilisation de la poussette canne, où l’enfant est assis, n’est plus déconseillée. Il reste alors à adapter cette poussette canne pour que l’enfant soit face à l’adulte qui le pousse durant les premiers temps pour l’aspect rassurant et convivial ; puis face au monde entier pour plus de sociabilité.

Choisir une poussette

La première poussette à privilégier pour un nouveau-né est donc la poussette à nacelle dans laquelle le bébé peut être soit allongé, soit semi-allongé ; puis au fur et à mesure que l’enfant grandit on peut envisager la poussette classique (poussette canne).

Les poussettes modernes sont pour la plupart évolutives (convertibles, transformables, combinées selon l’appellation du fabricant). Dans ces poussettes, on distingue des poussettes ‘2 en 1’ et  ‘3 en 1’ selon qu’elles font ‘nacelle + poussette canne’ ou ‘nacelle + poussette canne + coque-siège auto’.

Le choix de la poussette se fait d’abord selon la certitude qu’elle est conforme à la norme française NF S54-001 reprise par la norme européenne NF EN 1888 (attention au simple marquage CE  qui ne répond qu’à des exigences commerciales mais pas de sécurité), puis en fonction :

  • des usages que l’on souhaite lui voir remplir, notamment siège auto ou pas
  • selon sa capacité à être pliée et dépliée
  • son encombrement une fois pliée (avion, auto, train…)
  • son poids et sa facilité à être pliée, dépliée, transformée
  • sa maniabilité sur les terrains où elle sera utilisée (petites roues peu encombrantes pour la ville, grandes roues mais moins directives pour la campagne)
  • l’existence d’une gamme d’accessoires (ombrelle, porte-gobelet, permettant de faire évoluer la poussette et de remplacer les tissus ou des pièces détachées.

 

Xplory cosy

Bien que paraissant anecdotique, l’existence d’un emplacement pour un sac à langer au moins, ou quelques courses au mieux, s’avère bien pratique lorsque l’on promène l’enfant.

A quel prix acheter une poussette ?

On trouve des poussettes cannes classiques à partir de moins d’une centaine d’euros et des poussettes combinées, transformables, 2-en-1 et 3-en-1… de 300 € à 1 000 € et même au-delà… Donc un budget qu’il faut calculer selon les usages, la commodité et la durée d’utilisation de la poussette.

La poussette la plus économique étant celle qui accompagnera l’enfant pendant les deux à trois ans où son usage sera requis et qui pourra éventuellement servir à son petit frère, à sa petite sœur. Une poussette de marque peut être facilement revendue surtout lorsque des pièces détachées et notamment les tissus peuvent être achetés en neuf pour le nouveau propriétaire.

A noter qu’une poussette transformable en siège auto (homologué) évite l’achat de ce siège (150€ à 300€ environ).

Quand acheter la poussette ?

Depuis l’annonce de la grossesse, nous avons toutes et tous commencé à regarder les magasins de puériculture et à lire les brochures des fabricants de poussettes. Difficile de résister à l’achat coup de cœur, mais on se raisonne en voyant le prix et on se dit qu’en fait rien ne presse. Pourtant, il ne faut pas trop tarder à partir du 7ème mois de grossesse car certains modèles peuvent réclamer un délai d’approvisionnement qui peut atteindre plus de 30 jours.

Crédit photos : STOKKE

Brigitte C.M

Partager.